Accueil»À la une»77 % DES FRANÇAIS SONT FAVORABLES AU DEBAT NATIONAL, 58 % SOUTIENNENT ENCORE LE MOUVEMENT DES « GILETS JAUNES » : EST-CE CONTRADICTOIRE ?

77 % DES FRANÇAIS SONT FAVORABLES AU DEBAT NATIONAL, 58 % SOUTIENNENT ENCORE LE MOUVEMENT DES « GILETS JAUNES » : EST-CE CONTRADICTOIRE ?

0
Partages
Pinterest Google+

Aujourd’hui, selon les sondages, plus des trois-quarts des Français sont favorables au « Grand Débat National » lancé par le gouvernement et plus d’un Français sur deux soutient encore le mouvement des « Gilets Jaunes ». S’agit-il d’un paradoxe ?

Il n’y a évidemment pas de paradoxe. Les « Gilets Jaunes » portent les revendications légitimes d’une France oubliée, celle des fins de mois difficiles et des territoires marginalisés, celle des « ronds-points » qui symbolisent la France profonde. Le soutien des Français à ce mouvement se comprend facilement, car il est question de pouvoir d’achat, de fiscalité, de mobilité, d’accès aux services publics, mais aussi de peur d’un déclassement social.

Si le soutien au mouvement des « Gilets Jaunes » baisse régulièrement, c’est évidemment à cause des violences urbaines qui sont le résultat de l’infiltration d’un mouvement pacifique par des groupes idéologisés.

C’est aussi pace que l’on a vu surgir des figures pour le moins contestables et qui prétendent représenter le peuple.
Le Président de la République a annoncé en décembre 2018 et lancé le 15 janvier 2019 ce « Grand Débat » pour tenter de mettre fin à la crise des « Gilets Jaunes ». Il ne s’agit pas d’arrêter une contestation légitime, mais d’offrir un cadre légal, transparent, pour que s’expriment les revendications de chacun.
Les grands partis républicains ont fait le choix de participer à ce « Grand Débat ». Nous approuvons ce choix. Les oppositions radicales parlent de « Grand Blabla », dès l’instant qu’il n’est pas question, pour le gouvernement, de changer les grandes orientations, d’essence libérale, de sa politique. Le 13 janvier 2019, Emmanuel Macron publie une Lettre aux Français, un texte de cinq pages dans lequel il détaille les questions proposées au débat et sa propre appréciation du contexte. La consultation entend faire remonter les souhaits des Français autour de quatre thèmes : transition écologique, fiscalité, services publics et débat démocratique. Des lieux de débats publics de proximité seront, à travers les mairies, mis en place.

À partir du 21 janvier 2019, chaque citoyen peut donner son avis et formuler des propositions sur un site dédié.
Cette consultation, inédite sous la Vème République, mérite qu’on s’y intéresse et que les Français y participent en très grand nombre.
Dans mon esprit, le lancement, le 15 janvier 2019, à Grand Bourgtheroulde, dans l’Eure, du « Grand Débat National » par le Président de la République doit être le début d’une grande révolution culturelle qui permettra à la fois l’émergence d’une République plus juste, d’une démocratie plus moderne et d’une économie plus inclusive.
Il ne s’agit pas, pour nous, Gaullistes, de détruire les institutions de la Vème République.

Marc FRAYSSE
Ancien Député
Président de France Unie

Article précédent

TLM - LE DÉBAT - 11 janvier 2019

Articles suivants

QUI SONT LES « GILETS JAUNES » ?