Accueil»À la une»Accord Etat-Action Logement : Priorités aux bailleurs sociaux et à la rénovation urbaine

Accord Etat-Action Logement : Priorités aux bailleurs sociaux et à la rénovation urbaine

0
Partages
Pinterest Google+

Action Logement et l’Etat viennent de signer une convention quinquennale pour la période 2018-2022 dont l’objectif est clairement affirmé dans le communiqué du ministère de la Cohésion des Territoires : «l’État et Action Logement s’engagent à recentrer leurs actions conjointes autour de priorités fortes en faveur des bailleurs sociaux et des politiques de rénovation urbaine. »

Il s’agit de prolonger le cadre d’action de la politique logement développée depuis 2015 et ce, dans la continuité de la réforme d’Action Logement engagée par les partenaires sociaux. Ce nouvel accord vise à « améliorer les conditions de logement des salariés du secteur privé, et plus largement de l’ensemble des ménages, pour favoriser leur accès à l’emploi et participer à renforcer leur pouvoir d’achat. » Il est précisé que l’attention portée aux centres des villes moyennes…

Les priorités de cette convention porte notamment sur la qualité de vie dans les quartiers avec un nouveau programme national de rénovation urbaine (NPNRU), doté d’un financement de 10 milliards d’euros où les deux parties augmentent leur contribution financière. L’accélération de la production de logements sociaux (bonification de 2 milliards d’euros de prêts aux organismes de logement social) constitue le deuxième volet d’action. Il est à souligner que cela intègre le problème d’une acquisition facilitée de logements sociaux par leurs locataires.

Une démarche de revitalisation des centres villes

La convention comprend d’autres engagements dans le domaine du soutien au parcours résidentiel et professionnel des salariés (notamment les jeunes). Ainsi, elle verra la création d’une offre de logements « à loyers abordables et adaptée à leur mobilité résidentielle » (40 000 logements) au bénéfice des jeunes sur les 5 prochaines années. La caution locative « Visale » sera étendue tous les étudiants.

La « lutte contre les fractures territoriales », préoccupation majeure de Jacques Mézard verra la mise en œuvre d’un politique de la construction, la réhabilitation ou la démolition de logements et d’immeubles des centres des villes moyennes. Cette démarche de « revitalisation des centres villes » verra un investissement de 1,5 Md d’euros sur 5 ans.
Enfin, la rénovation énergétique du parc privé et la lutte contre la précarité énergétique sont des objectifs réaffirmés.

L’ensemble de ces dispositifs d’action sur 5 ans sera appuyé par un investissement total de
15 milliards d’euros « en faveur de l’accès au logement de nos concitoyens, notamment les étudiants, les jeunes actifs, les salariés les plus fragiles ou en mobilité. »

Jacques Mézard s’est félicité de cette signature permettant « d’aboutir à un partenariat opérationnel entre l’Etat et Action Logement pour les 5 prochaines années. »

  1. La convention quinquennale entre l’Etat et Action Logement 2018-2022 a été signée par Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances, Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics, Jacques Chanut, Président du Conseil d’administration d’Action Logement Groupe, Jean-Baptiste Dolci, Vice-président du Conseil d’administration d’Action Logement Groupe et Bruno Arbouet, Directeur général.

 

Repères / Action Logement
« Depuis plus de 60 ans, la vocation d’Action Logement, acteur de référence du logement social et intermédiaire en France, est de faciliter l’accès au logement pour favoriser l’emploi.
Action Logement gère paritairement la Participation des Employeurs à l’Effort de Construction (PEEC) en faveur du logement des salariés, de la performance des entreprises et de l’attractivité des territoires. Grâce à son implantation territoriale, au plus près des entreprises et de leurs salariés, ses 18 000 collaborateurs mènent, sur le terrain, deux missions principales. »
 

 

Article précédent

Opinion : Enfin une décision sur le projet « Notre-Dame-des-Landes » !

Articles suivants

Train : Mixité de trafic sur le nouveau parcours Nîmes Sud-Montpellier Sud à grande vitesse