Accueil»Economie»Activité aéronautique : L’Île-de-France au premier rang européen

Activité aéronautique : L’Île-de-France au premier rang européen

0
Partages
Pinterest Google+

Avec ses aéroports et ses entreprises spécialisées dans le domaine aéronautique, l’Île-de-France possède un écosystème économique de rang international avec 105.000 emplois liés aux activités industrielles, et près de 130.000 emplois dans l’activité aéroportuaire. Cette réalité lui confère la première place européenne.

« Toutes les 4 secondes, un avion décolle dans le monde avec un moteur assemblé en Île-de-France. L’A320 néo, le Boeing 737 Max ou encore le moyen-courrier C219 Comac (Chine) s’appuient sur des technologies développées dans la région » précise la Région francilienne. Le secteur comprend 2.000 sociétés concentrant 43% des dépenses de recherche et développement dans l’Hexagone pour l’aéronautique. Elle est le 1er secteur exportateur francilien pour 10,5 Mdseuros en 2016.

Revitaliser le tissu industriel de l’Île-de-France

L’aéronautique connaît une dynamique favorable avec une croissance du trafic et un carnet de commande qui représente plus de 10 ans de production dans l’aviation civile. Premier contributeur de la balance commerciale de la France, le secteur a embauché 62 000 personnes sur les cinq dernières années dont 6.000 alternants. Au cours des 10 prochaines années, près de 10.000 avions doivent être livrés par Airbus aux compagnies aériennes. C’est autant que durant toute la vie d’Airbus, commencée il y a 42 ans. Le programme Leap, porté par Safran et GE Engines, est l’un des défis industriels les plus importants de l’histoire de l’aviation. Il pourrait à terme cumuler 75% des parts de marché des avions monocouloirs de plus de 100 places.

L’industrie du futur qui se déploie aujourd’hui est une formidable opportunité pour revitaliser le tissu industriel de l’Île-de-France, consolider ses secteurs stratégiques et favoriser l’emploi. À ce titre, l’aéronautique est un axe déterminant de la stratégie industrielle régionale. « Nous sommes fiers d’accueillir en Île-de-France le plus grand salon aéronautique au monde, au Bourget, qui est le 1er aéroport d’affaires d’Europe. Le Paris Air Forum est, lui aussi, un événement exceptionnel au cours duquel se tiennent des discussions stratégiques et de très haut niveau autour des orientations et des innovations du secteur. », explique Valérie Pécresse, la présidente de la Région Île-de-France.

Parmi les segments formant l’activité aéronautique, spatiale et de défense (ASD), l’Île-de-France se distingue des autres régions françaises par un positionnement marqué dans la conception et la fourniture d’équipements aéronautiques, notamment les moteurs d’avions. Elle accueille aussi une forte proportion d’activités de conception et construction d’équipements d’aide à la navigation et d’électronique embarquée.

 

Repères / ASTech Paris Région, un pôle de compétitivité majeur

Créé en 2007, le pôle de compétitivité aéronautique, spatial et de défense ASTech Paris Region regroupe155 PME, 92 grands groupes et 54 organismes de formation et/ou de recherche. Il coordonne l’innovation technologique et contribue au rayonnement de l’aéronautique francilienne à l’international à travers l’organisation de colloques et de rencontres d’affaires telles que les AeroSpaceday.

 

Article précédent

Numérique : La Région Pays de la Loire finance le déploiement du Très Haut Débit

Articles suivants

Territoires et communes : Le bilan d’action de Jacqueline Gourault