Articles dans la catégorie

Editos

Le 7 janvier 2019, il y a déjà 3 mois, lors du 20 h de TF1, le Premier ministre, Edouard Philippe, dénonçant les débordements dans le cadre des manifestations des « Gilets Jaunes », avait affirmé la détermination du Gouvernement de faire prévaloir l’ordre républicain et protéger le droit de

 La polémique de l’ « impôt universel »  La ministre MoDem de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault, a créé la polémique le week-end dernier en proposant que tous les Français soient soumis à l’impôt sur le revenu. Venant d’une ministre, cette proposition,en pleine crise des « Gilets Jaunes »,

Par commodité ou par paresse, nous avons continué à faire de la politique comme autrefois, l’élection d’Emmanuel Macron n’y a rien changé. Le « nouveau monde » s’est contenté de reprendre les recettes du vieux monde : matraquage fiscal, fiscalité écologique punitive, pouvoir ‘jupitérien », c’est-à-dire jacobin à l’excès. Nous

Personne ne conteste l’utilité de ce « Grand Débat National », comme personne ne conteste la nécessité d’instaurer le RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne), afin de permettre à notre démocratie de respirer entre deux élections. C’est pour cela qu’avec France Unie nous participons au « Grand Débat » et que nous soutenons l’instauration du RIC.

Le Président de la République, Emmanuel Macron, cherche désormais à retrouver le chemin de la France réelle, celle des territoires. Les relais d’opinions, dans cette France réelle, sont les maires de nos 36 000 communes. Le maire, élu de proximité, reste le seul responsable politique qui bénéficie encore de la

LE MONDE ANCIEN DANS LEQUEL NOUS AVONS VECU N’EXISTE PLUS. Au lieu de s’adapter à ce monde nouveau qui surgit devant nous, la France s’immobilise, se fige même en attendant que l’orage de la mondialisation passe et que la croissance revienne. Pendant ce temps, impuissants, les grands partis politiques de

Aujourd’hui, selon les sondages, plus des trois-quarts des Français sont favorables au « Grand Débat National » lancé par le gouvernement et plus d’un Français sur deux soutient encore le mouvement des « Gilets Jaunes ». S’agit-il d’un paradoxe ? Il n’y a évidemment pas de paradoxe. Les « Gilets

Comme au début de chaque année nouvelle, nous voudrions que s’offrent à nous des perspectives d’espoir et que se succèdent les réussites pour chacun d’entre nous et pour notre pays.             Je constate qu’avec 2019 se poursuit une ère de défiance et de pessimisme généralisés.             Si je garde espoir,

Quel que soit le défi à relever, tout nous ramène à l’Etat. Certes, selon la formule d’un ancien Premier ministre socialiste, « L’Etat ne peut pas tout », mais rien ne peut se faire sans l’Etat. Les pays les plus libéraux, comme les Etats-Unis, le Japon, la Corée du Sud, se caractérisent

La disparition du vieux clivage gauche/droite ? L’ « ancien monde », puisqu’il faut parler ainsi, était marqué par l’affrontement entre la gauche et la droite avec des choix idéologiques manichéens. Le PCF domine la gauche. Il fait partie des gouvernements français entre 1944 et 1947. Aux élections constituantes de 1945, le PCF