Accueil»Politique»Conseil européen des régions/Karl Heinz Lambertz « pour progresser, l’UE doit coopérer plus étroitement avec les régions »

Conseil européen des régions/Karl Heinz Lambertz « pour progresser, l’UE doit coopérer plus étroitement avec les régions »

0
Partages
Pinterest Google+

   Le nouveau président du Conseil européen des régions, le belge Karl Heinz Lambertz (élu en juillet dernier) a présenté sa vision sur la démarche de l’Union Européenne.

Il partage l’objectif défendu par Jean-Claude Juncker de «bâtir une Europe plus unie, plus forte et plus démocratique», mais insiste sur la nécessité de prendre en compte des citoyens et leurs relais de proximité que sont les collectivités : « il est clair que l’Union européenne et ses institutions ne pourront le réaliser qu’en travaillant ensemble, avec tous les niveaux de gouvernement, y compris les collectivités territoriales ».

Et de rappeler le travail mené par le Conseil européen des régions au travers du « processus de Réflexion sur l’Europe ». La démarche à suivre pour Karl Heinz Lambertz est de lancer des initiatives concrètes (voir à la suite de l’article les groupes de travail du CER) car insiste t-il : « pour progresser, l’UE doit coopérer plus étroitement avec les régions et les villes dans leurs domaines de compétences ».

Réclamant pour l’efficacité de l’action de l’UE, un « budget à la mesure des ambitions européennes », il souhaite la mise en place d’instruments financiers venant en soutien et non en remplacement « d’une politique de cohésion pour toutes les régions, allant de pair avec une plus grande flexibilité dans la mise en œuvre du Pacte de stabilité et de croissance », et ce d’autant plus que cette politique de cohésion se doit d’être l’expression de la solidarité européenne actuellement peu perçue par les citoyens européens.

C’est cette position qu’il exposera dans le détail lors du prochain conseil européen des régions le 10 octobre prochain lors de son discours annuel sur « L’état de l’Union européenne vu par les régions et les villes ».

Repères

Le Comité «  voix des régions et des villes dans l’Union européenne » comprend :

350 membres – élus locaux et régionaux des 28 États membres de l’UE ;
6 commissions qui se partagent des compétences dans les domaines politiques suivants conformément aux traités :
– emploi, formation professionnelle, cohésion économique et sociale, politique sociale, santé ;
– éducation et culture ;
– environnement, changement climatique, énergie ;
– transports et réseaux transeuropéens ;
– protection civile et services d’intérêt général.

Article précédent

Pollution de l’air/Premiers résultats dans la sauvegarde des vallées alpines

Articles suivants

Mission Orsenna/Dresser un état de lieux de la lecture publique