Accueil»Les PME en région»Contrôle du stationnement : Les solutions d’Edicia retenues par 110 villes

Contrôle du stationnement : Les solutions d’Edicia retenues par 110 villes

0
Partages
Pinterest Google+

 

 

Dressant un bilan de son activité, trois mois après le transfert du stationnement de l’Etat aux villes, la société nantaise Edicia, spécialisée dans les logiciels de police et de contrôle, revendique d’avoir signé avec 110 villes françaises pour leur contrôle du stationnement payant sur voirie.

 

Edicia considère son positionnement sur le créneau des solutions de contrôle de stationnement payant et veut conforter son « leadership français ». Les municipalités partenaires ont fait le choix de conserver en direct la responsabilité du contrôle sur le terrain. La société nantaise leur apporte des applications numériques de police et de contrôle du stationnement par leurs agents de police ce qui permet « d’unifier les actions de contrôle, de verbalisation, d’alerte, de messagerie et de reporting. »

Une gestion centralisée des données

Grâce notamment à sa solution Smart Control, les agents assermentés « flashent » avec leur smartphone les plaques d’immatriculation des véhicules : « ils savent instantanément si le véhicule dispose d’un titre de stationnement. Le cas échéant, un Forfait Post Stationnement (FPS) est rédigé en quelques clics et transmis automatiquement au service de recouvrement de la ville. »

Smart Control peut être utilisé en connexion avec des dispositifs de lecture automatique de plaques d’immatriculation embarqués dans des véhicules (voiture, scooter ou encore Segway).

La gestion centralisée des données avec immédiateté permet de pouvoir offrir une vision globale dans la conduite de cette action par la municipalité. «Les Maires et leurs adjoints en charge de la mobilité publique disposent ainsi d’une vision globale et temps réel des enjeux de stationnement qui leur permet de mieux orienter leur politique dans ce domaine, au service d’une plus grande équité citoyenne », précise Vincent Loubert, PDG d’Edicia.

 

 

Article précédent

Les 7 Départements franciliens créent un fonds d’investissement commun !

Articles suivants

Fusion des départements alsaciens : La position de la Région Grand Est