Accueil»À la une»DECRYPTAGE DES DECLARATIONS DE JEAN LUC MELENCHON ET MARINE LE PEN APRES LEUR RENCONTRE AVEC EMMANUEL MACRON

DECRYPTAGE DES DECLARATIONS DE JEAN LUC MELENCHON ET MARINE LE PEN APRES LEUR RENCONTRE AVEC EMMANUEL MACRON

0
Partages
Pinterest Google+

Macron se devait de recevoir les chefs des grands partis politiques. Il a donc reçu Mélenchon et Marine Le Pen. Que faut-il attendre de ces rencontres qui relèvent de la nécessaire courtoisie républicaine ? Autant Macron peut tirer des enseignements de ses rencontres avec le président du MoDem, de l’UDI ou de LR, autant les rencontres avec la gauche radicale et la droite extrême se réduisent à un dialogue de sourds.

            Mélenchon, à sa sortie de l’Elysée, a déclaré que Macron ne voulait ni appliquer le programme de la France Insoumise, ni dissoudre l’assemblée nationale, ni démissionner. Marine Le Pen a fait une déclaration identique, ajoutant que Macron refusait d’instaurer la proportionnelle intégrale en plus de refuser d’appliquer le programme du RN.

            Rien de surprenant. Ni Mélenchon, ni Marine Le Pen, ni les « Gilets Jaunes » ne représentent l’ensemble des Français ou le peuple. La notion de « peuple » reste une abstraction instrumentalisée aujourd’hui par les mouvements populistes qui, à l’extrême gauche, veulent réinstaller la lutte de classes, et, à l’extrême droite, s’approprier les idées de nation, de souveraineté et d’identité nationale.

            On connaît le résultat d’un gouvernement FI, il existe au Venezuela ; on connaît le résultat d’un gouvernement d’extrême droite, il existe en Italie. Le Venezuela est en faillite, l’Italie entre en récession.

            Quelles solutions aux luttes sociales ? Quelles réponses à la question de l’identité ? Les réponses sont aussi morales. Les luttes sociales s’estompent, s’il existe une justice sociale. La question de l’identité se pose avec moins d’acuité, si les valeurs de notre civilisation sont préservées. Le pari des démocraties bourgeoises est justement de réussir ce fameux « en même temps » très gaullien. Macron, comme de Gaulle, cherche à échapper aux classifications commodes en termes de « droite » et de « gauche ». Il ne peut pas entendre les solutions que proposent Mélenchon et Marine Le Pen. En revanche, il peut comprendre que Mélenchon et Le Pen s’adressent à une France oubliée, marginalisée.

            Macron arrive aujourd’hui à ce fameux « moment de vérité » au cours duquel la réalité apparaît. Enivré par sa victoire, disposant d’une majorité pléthorique, certain de détenir la Vérité, Macron a oublié la réalité. Mélenchon et Le Pen incarnent une partie de la réalité que les triomphes électoraux font oublier.

            Au lieu d’écouter des conseillers qui l’éloignent des réalités, Macron, à défaut d’écouter Mélenchon et Le Pen, devrait se plonger dans les travaux de Jean Auburtin, fondateur d’un Centre d’Etudes des Problèmes sociaux et à qui de Gaulle écrivait, le 13 novembre 1937 : « La question [sociale] s’arrangerait très vite si quelque chose pouvait rapprocher moralement les antagonismes. Ce quelque chose, il faut convenir que le fascisme l’a trouvé, l’hitlérisme aussi, et cependant, comment accepter que l’équilibre social se paie par la mort de la liberté ? Quelle solution ? Le christianisme, convenons-en, avait la sienne. Mais qui découvrira celle qui vaudra dans notre temps ? »

            Mélenchon et Le Pen ne peuvent exister qu’en poussant les antagonismes jusqu’à leur paroxysme. Ce qu’ils ont dit en sortant de leur rencontre avec Macron vient confirmer leur rôle d’opposants radicaux, Mélenchon, l’opposant éternel trotskiste, Marine Le Pen, l’opposante éternelle lepéniste. Les deux veulent que la France emprunte une voie qui conduit à la mort de la liberté.

                                                                                              Christian Gambotti

                                                                                              Directeur des Etudes

Article précédent

NE PAS CONFONDRE « DEBAT NATIONAL », « RIC » ET MESURES EN FAVEUR DU POUVOIR D’ACHAT !

Articles suivants

IL EST URGENT DE REDÉFINIR NOTRE ENGAGEMENT POLITIQUE !