Accueil»Politique»Fonction publique : Effectifs à la hausse sauf pour la « Territoriale » !

Fonction publique : Effectifs à la hausse sauf pour la « Territoriale » !

0
Partages
Pinterest Google+

 

Les élus locaux disent depuis plusieurs années qu’ils veillent à ne pas faire progresser les effectifs de la fonction publique territoriale. L’étude de lnsee-Siasp leur donne raison car elle montre une réduction du nombre de postes de 7100 à la fin 2016. Sur la même période (fin 2015-fin 2016) la fonction publique d’Etat voit une progression de 1% de ses effectifs (+25500 postes) mais il faut éviter les schémas réducteurs…

Les conclusions de l’étude de l’Insee-Siasp dévoilent que malgré la baisse du nombre des contrats aidés de 3,9%, les effectifs de la fonction publique d’Etat après deux années de stabilité sont en progression (+1%). Cette augmentation est la plus forte dans les ministères (+1,4%) notamment à l’Education nationale (en associant l’Enseignement supérieur et la Recherche) qui représente 18000 des 25000 nouveaux postes.

L’étude explique que cette progression du nombre d’enseignants est liée à celle des apprentis et des accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH). L’autre forte augmentation est enregistrée dans les services du ministère de la Justice (+ 6 100 personnes). Les effectifs du ministère de la Défense montrent une croissance plus faible (+ 3 700) ; elle s’explique par le renforcement de la force opérationnelle terrestre. Enfin, les postes du ministère de l’Intérieur (+ 2 400) sont développés avec la mise en place de plans de lutte contre le terrorisme et l’immigration clandestine annoncée en 2015.

En revanche dans la fonction publique territoriale (FPT), après une stabilisation en 2015, l’emploi diminue de 0,4 % (– 7 100) entre la fin 2015 et la fin 2016. Et l’Insee de préciser que « le nombre de contrats aidés baisse de 3,8 % après plusieurs années de hausses importantes (+ 9,4 % en 2015, + 19,5 % en 2014). Hors contrats aidés, l’emploi dans la FPT diminue de 0,2 %. Y compris contrats aidés, il recule dans les départements (– 8 800 emplois, soit – 2,4 %) et progresse nettement dans les régions (+ 4 400, soit + 5,2 %). »

« le nombre de postes progresse nettement dans les organismes intercommunaux »

Ces évolutions se comprennent également au regard des « changements de périmètre », avec la création en janvier 2016 des collectivités uniques de Guyane et de Martinique, issues de la fusion entre les départements et les régions : « en 2016, leurs effectifs départementaux sont entièrement comptabilisés avec ceux des régions. Ainsi, au sein des régions, ces deux nouvelles collectivités comptent 7 100 postes. À champ constant, les effectifs baissent dans les départements (– 0,9 %) et aussi dans les régions (– 1,3 %). « 

Enfin dans le secteur communal, l’emploi recule de 0,2 %, la diminution étant entièrement due à celle du nombre de contrats aidés. En revanche le nombre de postes progresse nettement dans les organismes intercommunaux (+ 6,8 %) « du fait d’un transfert de 12 600 agents des communes vers des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre. »

Pour la fonction publique hospitalière (FPH), la croissance des effectifs reste modérée (+ 2 700, soit + 0,2 % après + 0,3 % en 2015).

 

Article précédent

Economie : Signaux au vert pour Renault Trucks en 2017

Articles suivants

Hommage à Arnaud Beltrame