Accueil»À la une»Les « Gilets Jaunes », l’usine Ford de Blanquefort, l’attentat de Strasbourg, le Pacte de Marrakech : 4 symboles des défis que la France doit relever !

Les « Gilets Jaunes », l’usine Ford de Blanquefort, l’attentat de Strasbourg, le Pacte de Marrakech : 4 symboles des défis que la France doit relever !

0
Partages
Pinterest Google+

Quel que soit le défi à relever, tout nous ramène à l’Etat. Certes, selon la formule d’un ancien Premier ministre socialiste, « L’Etat ne peut pas tout », mais rien ne peut se faire sans l’Etat. Les pays les plus libéraux, comme les Etats-Unis, le Japon, la Corée du Sud, se caractérisent par une présence forte d’un Etat-stratège, voire d’un capitalisme d’Etat à travers les orientations et le financement des politiques publiques, qu’elles soient économiques, sociales ou en matière de transition écologique. La France se caractérise par une dépense publique qui atteint 56,4 % du PIB. Dans les années 1960, la part des dépenses publiques dans le PIB était de 35 %. Ce record, la France est championne du monde de la dépense publique et des prélèvements obligatoires, n’a pas empêché la crise des « Gilets Jaunes » qui montrent que les Français sont insatisfaits de leurs services publics et de leur système social, en même temps qu’ils dénoncent le matraquage fiscal.

Il ne s’agit pas, pour moi, de revenir sur un diagnostic que tout le monde connaît, ni de dire qu’il suffit de revenir à la « politique du carnet de chèques » mise en œuvre, dans l’urgence, par le gouvernement face à la crise des « Gilets jaunes » et au malaise des policiers. Cette « politique du carnet de chèques » a au moins le mérite de permettre un retour à la politique : la décision politique, qui conduit à laisser courir les déficits publics au-delà des 3%imposés par Maastricht, l’emporte sur la technocratie symbolisée par Bercy.  C’est une bonne décision, mais qui ne peut être que provisoire. Le « Grand débat national, qui se tiendra sur 3 mois, est l’occasion de tout remettre à plat, sans tabous, dans une France obligée de se réformer.

Quatre symboles résument les défis que la France doit relever : la crise des « Gilets Jaunes », l’usine Ford de Blanquefort, l’attentat de Strasbourg et le Pacte de Marrakech.

  • La crise des « Gilets Jaunes »: cette crise est une crise sociale, celle de la France des fins de mois difficiles. Le défi est social.
  • L’usine Ford de Blanquefort: la fermeture de ce site industriel aux portes de Bordeaux pose le problème de la désindustrialisation de la France et de la grave crise qui s’annonce dans l’industrie automobile avec la fin des énergies carbonées. Quelle doit être la réponse de l’Etat, qui a injecté 25 millions d’euros de subventions publiques dans cette usine ? Le défi est celui de l’industrialisation.
  • L’attentat de Strasbourg: la menace terroriste est toujours aussi forte. Le défi est celui de la sécurité.
  • Le Pacte de Marrakech: texte onusien signé par 150 Etats, certes non contraignant, mais caractéristique de la morale onusienne qui tend à s’affranchir de la souveraineté des Etats. Le défi est celui du choc migratoire.

Le quinquennat de Macron et la reconstruction des grands partis républicains de gouvernement commencent véritablement à l’occasion de ce grand débat national.

La « politique du carnet de chèques » est une politique à court terme.

C’était, dans le vieux monde, la réponse qui permettait de mettre la poussière sous les tapis.

Marc FRAYSSE

Article précédent

MACRON AU DEFI DU MOUVEMENT DES « GILETS JAUNES » ET A LA « STARISATION » PAR LES CHAÎNES D’INFO DE QUELQUES PORTE-PAROLE

Articles suivants

CRISE DES INSTITUTIONS ET DE LA REPRESENTATION PARLEMENTAIRE ?