Accueil»Territoires»Marseille Capitale européenne du sport : Au bilan « gagnant » 2017 s’ajoute une dynamique 2018

Marseille Capitale européenne du sport : Au bilan « gagnant » 2017 s’ajoute une dynamique 2018

0
Partages
Pinterest Google+

 

 

  Etre une capitale européenne est une revendication portée par Marseille. Le sport s’est trouvé au centre des initiatives phocéennes pendant toute l’année dernière, attirant plus de 1,5 million de spectateurs. La nouvelle année voit un programme d’activités assurant la poursuite d’un élan de la vie sportive induit par « MPSport 2017 » !

    Lorsque des organisateurs d’une manifestation tiennent à dresser un bilan de celle-ci, l’information attendue est celui d’une réussite constatée. Marseille Capitale européenne du sport 2017 n’échappera à ce postulat bien établi.

Mais les faits parlent également et ceux-ci sont difficilement contestables. Les 420 manifestations labellisées « MPSport 2017 » regroupent des événements internationaux et nationaux comme la « Red Bull Crashed Ice », le Tour de France, les championnats du monde de patinage artistique mais aussi des rencontres sportives dédiées au plus grand nombre, afin d’inciter à la pratique d’une discipline. La ville de Marseille souligne ce dernier point car il constitue un enjeu local déterminant : « la pratique du sport pour tous a été particulièrement encouragée notamment au travers des dispositifs comme « Ma première licence » pour les jeunes ou « Sports Santé Seniors », qui ont rencontre un grand succès. La mobilisation de tous les acteurs du sport s’est accompagnée des efforts déployés par la Ville en matière de modernisation de nos équipements sportifs à destination des 1 500

Cette réalité permet de justifier les travaux d’un montant de 50 millions d’euros, effectués entre 2016 et 2018, portant sur la modernisation des équipements sportifs pour répondre aux exigences « d’un écosystème sportif qui

L’élan va permettre à Marseille de capitaliser sur cet héritage en 2018

Le constat mené par la municipalité marseillaise est que cet engagement à être une capitale européenne du sport a induit par l’esprit développé entre les organisateurs et les participants une dynamique témoignant de l’attractivité de la ville : « cet élan va permettre à Marseille de capitaliser sur cet héritage.”

En 2018 et ce, pour la première fois hors de Paris, se déroulera un match du tournoi des VI nations de rugby. Marseille accueillera également le championnat du monde de voile. En 2023 et 2024 sont programmés des matchs de la Coupe du monde de rugby et des épreuves olympiques de voile et de football.

Cet enthousiasme dans la présentation de ce bilan de l’année sportive se comprend au regard de la spectaculaire notoriété que Marseille a su acquérir après avoir été la capitale européenne de la culture en 2013. Ces initiatives peuvent susciter des interrogations sur leur intérêt car l’unanimité des opinions est une utopie, en revanche, il est certain que leur retentissement est réel.

 

Les chiffres clés de MPSport 2017 :
– 420 manifestations labellisées sur l’ensemble du territoire
– 130 000 participants et près de 1,5 million de spectateurs
– 100 000 nuitées réservées par les organisateurs d’événements
– 650 000 repas servis par les organisateurs
– 50 millions d’euros investis en trois ans (2016-2018) pour la modernisation des équipements sportifs.

 

 

Article précédent

Energie durable : La CNR et l’ADEME s’allient pour créer un réseau d’hydroliennes fluviales

Articles suivants

Baromètre national ISM-MAAF : L’apprentissage attire plus de jeunes