Accueil»À la une»Programme « Cœur de villes » : 222 collectivités désormais inscrites

Programme « Cœur de villes » : 222 collectivités désormais inscrites

2
Partages
Pinterest Google+

L’association des « Villes de France » se félicite du mouvement d’adhésion au programme d’action « Cœur de villes » mis en évidence par le comité de pilotage national, réuni sous la sous la présidence de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, avec les partenaires financiers (Caisse des dépôts, Action Logement et ANAH), Villes de France et l’administration centrale. Ce sont 222 villes moyennes vont bénéficier du programme sur la période 2018 – 2022.

La présidente de Villes de France, Caroline Cayeux, maire de Beauvais, voit dans la dynamique d’intérêt pour ce plan, une confirmation de la justesse de l’analyse de son association : « depuis sa fondation en 1988, notre association (anciennement) Fédération des maires des villes moyennes, n’a eu de cesse de demander l’affirmation d’une politique publique forte au bénéfice des villes moyennes ». Cette démarche voit une spectaculaire mobilisation de moyens avec 5 milliards d’euros programmés

« Conforter la cohésion du territoire national. »

Les travaux du prochain Congrès national de « Villes de France » (à Cognac les 14 et 15 juin 2018) porteront notamment sur le programme d’action. Il se décline en cinq axes de travail: une offre attractive de l’habitat, un développement commercial équilibré, le développement de l’accessibilité, de la mobilité et des connexions, la mise en valeurs des formes urbaines, de l’espace public et du patrimoine, et l’accès aux équipements et aux services publics.

Ainsi, sa logique est de conforter les villes moyennes en renforçant « leur cœur » ; elle est perçue comme une reconnaissance de leurs fonctions de centralité « car elles irriguent les communes petites et rurales environnantes, qu’il s’agisse de l’offre de santé, d’éducation, d’accès au ferroviaire, au commerce, à l’emploi ou aux services administratifs ». Pour l’association, il y a là une prise en compte du « rôle charnière des villes moyennes », qui permet de renforcer le lien entre les métropoles et la ruralité et dont « conforter la cohésion du

(1) « Villes de France » représente les villes moyennes et les agglomérations ; l’association est présidée par Caroline Cayeux, maire de Beauvais, Jean-François Debat, maire de Bourg-en-Bresse est président délégué. L’association revendique par l’importance du nombre de ses membres de regrouper près de la moitié de la population française.

 

Article précédent

L’ACCES A ELECTRICITÉ EN CÔTE D’IVOIRE

Articles suivants

Ancrage lyonnais confirmé pour Ouvry, spécialiste de la protection individuelle