Accueil»Economie»Région Bretagne : « Glaz économie » agit en synergie avec 59 intercommunalités bretonnes

Région Bretagne : « Glaz économie » agit en synergie avec 59 intercommunalités bretonnes

0
Partages
Pinterest Google+

 

 

La Région Bretagne veut voir se coordonner la stratégie régionale de développement économique porté par son programme d’action « Glaz économie » avec les initiatives menées par les 59 intercommunalités bretonnes (EPCI – établissements publics de coopération intercommunale). Des partenariats sont signés pour mettre en œuvre « une politique publique du développement économique performante.»

Le constat de la Région Bretagne, une nouvelle organisation de travail était à « réinventer » devant la diversité des méthodes retenues par les 59 EPCI, tant dans le choix des aides aux entreprises que dans les relations avec les opérateurs économique,s ou encore les réponses aux besoins de chaque territoire et sa stratégie régionale d’innovation et d’internationalisation (SRDEII ou Glaz économie).

L’enjeu des conventions de partenariat économique sur la période 2017-2021, que la Région signe avec chaque EPCI, vise à « déployer en Bretagne une action publique économique efficace au service de la compétitivité et de l’emploi, adaptée aux spécificités du territoire. » Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, et son Vice-Président à l’économie, Martin Meyrier, ont ainsi réalisé « un tour de Bretagne » depuis juillet dernier pour développer ces 59 partenariats.

Ces conventions entre la Région et les intercommunalités se veulent également une réponse pratique à la nouvelle répartition des rôles induite par les lois de réforme territoriale MAPTAM et NOTRe qui donnent à la collectivité régionale d’être le moteur du développement économique, tout en renforçant les compétences des EPCI dans ce domaine.

La Région, pour mener une action de proximité va développer une équipe dix chargés de mission développement économique qui seront des « relais de la politique régionale sur le terrain ». Ils auront pour mission d’épauler les structures intercommunales, » qui en ont besoin, dans un souci d’équité territoriale, tout particulièrement au profit des petites et moyennes entreprises. »
 

Repères / Chaque partenariat comprend 3 volets:

. volet stratégique : parmi les 11 filières prioritaires identifiées dans la Glaz économie, l’EPCI choisit de mettre l’accent sur certaines d’entre elles, au vu des forces et faiblesses de son territoire, des opportunités et menaces identifiées, des enjeux priorisés…

. volet dispositifs de soutien des entreprises : les EPCI peuvent venir abonder les dispositifs régionaux qui ont un caractère universel et s’appliquent à l’ensemble des entreprises et des territoires : aides à la création/reprise, au développement, à l’innovation, aux activités maritimes, touristiques… Ils auront également la possibilité de développer leurs propres aides, sous réserve de leur cohérence avec la stratégie régionale.

. volet organisation du service public de l’accompagnement des entreprises (SPAE) : où qu’elle soit située sur le territoire et quel que soit son projet, une entreprise doit avoir la possibilité de bénéficier d’un accompagnement de proximité, adapté et réactif. C’est l’objectif du Service public de l’accompagnement des entreprises (SPAE). Ni structure, ni administration nouvelle, le SPAE sera mis en oeuvre dans le cadre d’une contractualisation entre chaque EPCI et la Région. Fondée sur un principe de subsidiarité, cette charte pour un SPAE organise le réseau des développeurs économiques (réseaux consulaires, Région et acteurs locaux) et fixe des ambitions pour apporter un service à haute valeur ajoutée aux entreprises, en offrant une meilleure lisibilité des aides et des structures d’appui. La volonté affichée est aussi, par le renforcement de ce réseau, d’être plus réactif et proactif pour anticiper et répondre rapidement aux besoins des entreprises, de toute taille et de tout secteur.

 

 La Glaz économie (extraits du dossier de la Région)
En décembre 2013, la Région a adopté son SRDEII qui donne un cap pour construire, à l’horizon 2020, une économie innovante et créatrice d’emplois autour d’une “Glaz économie”. En langue bretonne, le “Glaz” est une couleur mêlant le bleu (l’économie marine), le vert (l’agriculture et l’agroalimentaire) et le gris (le numérique, les nouveaux modèles collaboratifs, la “silver economy”). Autant de potentiels de développement pour la Bretagne.
La Glaz économie se décline autour de 4 axes stratégiques :
. une économie productive, renouvelée et compétitive,
. une création de valeur par la transition énergétique et écologique,
. un développement qui valorise et s’appuie sur toutes les compétences et toutes les énergies,
. une gouvernance de l’économie régionale partagée, réactive, efficace.
Elle vise à accompagner 11 filières structurantes dans leur décloisonnement, leur mutation ou leur émergence : six filières socles (l’alimentaire, le secteur naval-nautisme, le tourisme, le numérique, l’automobile, la défense) seront donc particulièrement soutenues dans leur mutation, et cinq filières à fort potentiel (biotechnologies, énergies marines renouvelables, bâtiment / éco-construction / écorénovation, éco-activités, santé) qui font l’objet d’efforts renforcés pour accélérer leur développement.
La Glaz économie définit aussi 7 domaines d’innovation prioritaires, qui sont le reflet des activités scientifiques et économiques d’excellence du territoire et répondent à des marchés d’avenir : l’innovation sociale et citoyenne pour une société ouverte et créative, une chaîne alimentaire durable pour des aliments de qualité, des activités maritimes pour une croissance bleue, des technologies pour la société numérique, la santé et le bien-être pour une meilleure qualité de vie, les technologies de pointe pour les applications industrielles, l’observation et les ingénieries écologiques et énergétiques au service de l’environnement.

 

 

Article précédent

Christophe Bouillon (Président) et Pierre Jarlier (Président délégué) à la tête des « Petites Villes de France »

Articles suivants

DECRYPTAGE DU VIe CHOISEUL AFRICA SUMMIT QUI SE TIENDRA LES 4 ET 5 MAI 2018 A ABIDJAN, EN CÔTE D’IVOIRE