Accueil»À la une»Signature des ordonnances sur la réforme du Code du travail : l’hypermédiatisé « acte fondateur du quinquennat » d’E. Macron

Signature des ordonnances sur la réforme du Code du travail : l’hypermédiatisé « acte fondateur du quinquennat » d’E. Macron

0
Partages
Pinterest Google+

   Les manifestations ne feront pas reculer le Président de la République dans la mise en œuvre de son programme. Tel est le message clair, adressé aux Français par cet instant de communication affichée, presque revendiquée, où Emmanuel Macron paraphe les cinq ordonnances sur la réforme du code du travail.

Que l’on soit partisan ou non de l’actuelle majorité présidentielle, cet instant  de communication politique marque le début de son quinquennat plus que celui de son arrivée à la pyramide du Louvre.

Après également la signature de la loi sur la moralisation politique, Emmanuel Macron a tenu à montrer qu’il assume pleinement la mise en œuvre d’une politique de réformes. Elle est sienne et le gouvernement en sera le levier, un outil essentiel certes mais pas le moteur ! A peine la signature de ces ordonnances achevée, il a tenu à préciser que d’autres réformes suivaient, témoignage supplémentaire de sa volonté d’appliquer son programme !

Dans les faits, nous sommes pas dans une présidence éloignée du quotidien de la vie politique ! Emmanuel Macron se montre en première ligne, prêt à s’exposer aux critiques de ses adversaires mais « la rue n’est pas la démocratie » avait t’il déclaré à l’adresse de ceux qui manifestent contre sa politique.

Il sait l’absolue obligation de réussir, de démontrer l’intérêt de cette réforme dans la relance de l’économie.

Il sait l’absolue obligation de réussir, de démontrer l’intérêt de cette réforme dans la relance de l’économie. Si les effets ne se font pas sentir à moyen terme, la fronde sera plus forte et nul ne peut en définir l’ampleur. Il ne peut l’ignorer à cet instant médiatisé mais il l’accomplit certain du bien-fondé de ces mesures.

Plus que les phrases, les petits mots lancés lors de ses déplacements en France ou à l’étranger, la signature sous les éclairs des photographes de presse et les projecteurs de toutes les chaines de télévision, constitue l’acte fondateur de son mandat. Instant de communication politique certes, mais lourd d’effets et de sens politique. Emmanuel Macron impose son style présidentiel en prenant le risque de centraliser sur sa personne le mécontentement. Il fait le pari de voir sa détermination être victorieuse !

 

Article précédent

Urbanisme : « Pop Up », la future tour en bois de l’éco-quartier stéphanois de Châteaucreux

Articles suivants

DOSSIER ECO/ Les perspectives de l’éolien en France