Accueil»Economie»Thermalisme : Occitanie Sud de France » première destination hexagonale

Thermalisme : Occitanie Sud de France » première destination hexagonale

0
Partages
Pinterest Google+

 

 

 

Avec 30 établissements, la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée peut revendiquer d’être « une place forte du thermalisme en France ». Regroupés sous la bannière « Occitanie Sud de France », ils réalisent 30% du marché français avec 6 millions de nuitées par an.

Lors du salon national des Thermalies à Paris, le comité régional du tourisme d’Occitanie a dévoilé la stratégie régionale dans domaine des cures à indication thérapeutique et du bien-être. Pour mieux souligner cette réalité régionale, la bannière « Occitanie Sud de France » permet d’annoncer que « la région est la première destination thermale de France. »

En effet, ses trente établissements représentent «  30 % du marché français et génèrent 6 millions de nuitées par an en région. L’atout réside dans l’identité forte de chaque station : « localisé dans les montagnes des Pyrénées ou du Massif Central, dans les campagnes de l’Aveyron ou du Gers, le thermalisme s’apprécie aussi au bord de la Méditerranée à Balaruc-les-Bains, dont les nouveaux thermes ouverts en 2015 en ont fait la première station française avec 53 800 curistes. »

Le bien être, une priorité de développement

A cette diversité des sites s’ajoute l’offre des indications thérapeutiques : ORL et voies respiratoires, rhumatologie, phlébologie, neurologie, affections psychosomatiques, neurologie, surpoids. Le bien-être avec des activités de remise en forme, de détente ou de relaxation constitue une priorité de développement.

Cette réalité est le fait également de l’engagement de la collectivité régionale avec son soutien à la modernisation des équipements notamment de Balaruc-les-Bains, Luz-Saint-Sauveur, Ax-les-Thermes, Cauterets ou encore Bagnères-de-Luchon. Enfin, elle n’en ignore par les retombées économique pour l’ensemble de son territoire. Pour cette année 2018, la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée a budgété plus de 37 M€ pour l’activité touristique et le thermalisme

 

 

 

 

Article précédent

Commerce extérieur : La progression des exportations de biens ne stoppe pas le déficit commercial

Articles suivants

Appel d'urgence : Les sapeurs-pompiers favorables à un numéro unique