Accueil»Economie»Trams-bus à hydrogène de Pau/Contribuer à « une indépendance énergétique adaptée au besoin d’un territoire »

Trams-bus à hydrogène de Pau/Contribuer à « une indépendance énergétique adaptée au besoin d’un territoire »

0
Partages
Pinterest Google+

   L’arrivée des trams-bus à hydrogène à l’horizon 2019 à Pau ne sera possible qu’avec la création d’une unité de production d’hydrogène sur place pour « recharger » les véhicules dans la station-dépôt du syndicat des transports. Celui-ci vient d’acquérir un terrain de plus de 4 hectares pour réaliser cette installation.

Dans le dossier rendu public, les acteurs territoriaux manifestent la volonté de s’appuyer sur cette production d’hydrogène « in situ » pour développer une nouvelle filière économique « au service de la transition énergétique et du territoire.»

Désormais, l’ambition de créer une véritable filière locale d’avenir n’est pas dissimulée par l’exécutif de l’agglomération paloise. Dans le dossier rendu public, les acteurs territoriaux manifestent la volonté de s’appuyer sur cette production d’hydrogène « in situ » pour développer une nouvelle filière économique « au service de la transition énergétique et du territoire.»

« Le choix de produire l’hydrogène directement sur site est cohérent avec la politique de développement durable de l’agglomération paloise » est-il rappelé. Et de souligner les vertus de l’hydrogène en s’appuyant sur une note de positionnement stratégique de l’ADEME de février 2016 et un dossier spécifique de mars dernier qui présentent le gaz « comme le chaînon manquant de la transition énergétique, car c’est un formidable vecteur de stockage des énergies renouvelables ! Il peut être produit localement, n’importe où sur le territoire, notamment auprès de la station de distribution, et donc sans nécessiter de capacités de transport. »

Ainsi, le choix de produire l’hydrogène localement peut être le levier d’une démarche plus vaste qui vise à favoriser « une indépendance énergétique adaptée au besoin d’un territoire. » Une logique d’action qui prolonge la production gazière initiée par Total et TIGF et les compétences acquises sur le territoire aquitain.

Article précédent

Les premiers trams-bus à hydrogène en fonction à Pau

Articles suivants

Inauguration du centre d’excellence mondial de CGI à Lyon