Accueil»À la une»Transports : Les priorités du rapport Duron

Transports : Les priorités du rapport Duron

0
Partages
Pinterest Google+

 

   Le rapport sur les « mobilités du quotidien » était attendu en raison des décisions sur des projets d’infrastructures laissées en suspens par le gouvernement. L’ancien parlementaire socialiste, Philippe Duron, connu pour son investissement dans les études les plus complexes, a une fois de plus posé les problèmes à résoudre au travers de trois hypothèses budgétaires. Une manière de dire que l’on ne peut réaliser que ce que l’on peut financer.

   Elisabeth Borne, Ministre chargée des Transports a lors de la présentation du rapport affirmé que désormais: “nous avons collectivement l’opportunité de  faire enfin des choix qui répondent aux besoins prioritaires de nos concitoyens, des choix crédibles, des choix sincères pour nos infrastructures.” 

Une concertation sur les bases du rapport s’ouvre

Philippe Duron a présenté trois scénarios allant de 48 à 80 milliards d’euros précisant à chaque fois les priorités à retenir et les projets devant être laissés dans les cartons. C’est un appel à la responsabilité devant la détermination des objectifs. Il est clair que le choix est de privilégier les équipements se devant d’être modernisés au regard de leur positionnement comme la modernisation des nœuds ferroviaires, laissant à d’autres futurs l’ouverture de lignes nouvelles dans les régions.

L’abandon de la liaison autoroutière Lyon-Saint-Etienne A45 fait grincer des dents les gens de la Loire et les décideurs économiques. C’est l’exemple symbolique du classement des projets selon les priorités de la commission présidée par Philippe Duron.

Elisabeth Borne rencontrera à partir de cette semaine les présidents de région, les collectivités et les associations pour entendre leurs réactions. Les choix définitifs seront validés par le gouvernement.

 

 

Article précédent

Energie / Coénove : « Les signaux passent au vert pour la méthanisation ! »

Articles suivants

Lumen, la cité innovation de la filière nationale « lumière »